Boulettes aux poireaux et fromage à raclette

Je suis grande lectrice du journal Le Monde et récemment, je suis tombée sur un article sur des boulettes, à l'occasion de la sortie du livre Les boulettes de nos rêves. Malgré ma passion pour la cuisine, je ne lis pas habituellement la rubrique recettes du journal, mais cette fois-ci mon regard a été attiré par la photo qui accompagnait la recette de boulettes aux poireaux et à la mozzarella. Elle donnait vraiment très envie, donc je me suis notée d'essayer la recette. Ayant le frigo plein de fromages de Savoie suite à une micro-escapade savoyarde (toutefois autorisée selon les critères de l'attestation en vigueur 😏), je me suis dit que je n'allais pas encore acheter du fromage. J'ai donc testé la recette en remplaçant la mozzarella par un fantastique fromage à raclette qui me restait. Le résultat est vraiment extra. Disons que la recette de base que j'ai piquée est vraiment super et le fait d'utiliser du fromage à raclette ne fait que rajouter de la personnalité. Les boulettes sont fondantes, hyper parfumées grâce au curry et offrent la magie du fromage fondu à laquelle peu résistent. 

Lien vers la recette originale: Le Monde/Boulettes pour tous!

Boulettes poireaux - fromage à raclette

Ingrédients pour 12 boulettes (2 à 4 personnes, selon les appétits et les accompagnements):

* 3 grosses pommes de terre (env. 300g)
* 2 poireaux
* 50g de chapelure (l'idéal étant une chapelure maison)
* 1 c. à café de curry en poudre
* 150g de fromage à raclette

Temps de préparation: 30 minutes
Temps de cuisson: 20 minutes (plaques) et 15 minutes (four)

1/ Peler les pommes de terre puis les couper en cubes. Les placer dans une casserole, couvrir d'eau, saler et cuire à frémissements pendant 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que les pommes de terre soient fondantes. 

2/ Couper les radicelles des poireaux (et les garder pour faire des radicelles sautées un autre jour), couper le poireau en deux dans la longueur puis détailler le blanc et le plus de vert possible en tranches. Rincer sous l'eau dans une passoire. Faire fondre un gros morceau de beurre dans une sauteuse ou une casserole, verser les poireaux et cuire à feu moyen pendant 5 minutes à découvert, puis 10 minutes à couvert. 

3/ Pendant que les pommes de terre et les poireaux cuisent, mélanger la chapelure avec le curry dans un petit bol. Couper le fromage à raclette en petits cubes. 

4/ Lorsque les pommes de terre sont cuites, les égoutter puis les écraser au presse-purée ou à la fourchette pour faire une purée. Ajouter la fondue de poireau, la chapelure et le curry. Bien mélanger pour former une purée un peu collante. Ajouter les dés de raclette et mélanger pour bien répartir le fromage. 

Boulettes poireaux - fromage à raclette
5/ Former des boulettes dans la paume de la main, un peu plus grosses qu'une bonne cuillère à soupe. Disposer les boulettes dans un plat allant au four. Enfourner à 200°C, en haut du four, pendant 15 minutes. Retourner les boulettes après 10 minutes. 

Lorsque les boulettes sont prêtes, s'il y a du fromage qui coule, le rassembler autour des boulettes avec une cuillère. Laisser un peu tiédir les boulettes aux poireaux avant de servir pour que le fromage à raclette puisse figer. Servir avec de la salade verte ou des crudités et/ou des lentilles.

Boulettes poireaux - fromage à raclette





Commentaires

  1. Une tuerie ! J'ai été étonnée de ne pas reconnaître le goût du fromage de raclette qui avait perdu toute sa saveur après cuisson (alors que mes mains ont pué toute la soirée après le découpage en dés)...Peut-être à cause d'un fromage de mauvaise qualité. Mais ces boulettes ont encore une fois ravi tout le monde ! Dur dur de se les partager équitablement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, elles sont incroyables ces boulettes. Elles ne paient pas de mine quand on les regarde, mais le moelleux, le fondant et le curry font vraiment le bonheur des papilles! Pour le fromage de raclette, je conseille vraiment d'en acheter du qualitatif chez un fromager. Quand j'ai mangé celui que j'avais ramené de Savoie, j'ai vraiment compris qu'il y avait une grosse différence. En plus, même artisanal et au lait cru, ça reste un fromage très abordable en prix.

      Supprimer

Publier un commentaire